IqraShop.netIqraShop.net

Livres

Audio (CD/MP3)

Jouets éducatifs

Cadeaux Décoration

Electronique

Prêt-à-porter

Beauté & Bien-être

Santé & Diététique

Autres produits
    Se connecter |  Créer un compte  |  Panier  |   Régler ma commande |   Contact  
 Produits (catégories)

Livres ›

Audio (CD/MP3) ›

Jouets éducatifs

Cadeaux Décoration ›

Electronique

Prêt-à-porter ›

Beauté & Bien-être ›

Santé & Diététique ›

Autres produits ›


 Choisir un thème
 Nouveautés
Le Saint Coran version arabe de luxe (Lecture Hafs) avec couverture noire doree
Le Saint Coran version arabe de luxe (Lecture Hafs) avec couverture noire dorée


Retrouvez-nous
sur Facebook

 Lettre d'informations
Recevez nos promos :
 
Inscription
Désinscription
 Pratique


à partir de 35 € d'achat

- Nouveautés !

- Livres français+arabe

- Livres en arabe

- Liste des Packs

- Les Promotions

- Rechercher avancée

- Questions fréquentes

- Ecouter le Saint Coran

- Ecouter les chants isl.

- Apprenez l'arabe

- Nos coordonnées

La conquête de l'Egypte et l'art de la guerre d'Amr ibn al-'Âs Livre
Prix public : 16,00 €
Biographies
La conquete de l'Egypte et l'art de la guerre d'Amr ibn al-'Âs

Après Sayfollah, la vie de Khâlid ibn al-Walîd paru en 2009, A. Soleiman Al-Kaabi poursuit l'étude de l'expansion musulmane, avec la conquête de l'Egypte et de la Libye. En l'an 20 de l'Hégire (640), ‘Umar ibn al-Khattâb lance à l'assaut de l'Egypte une force d'à peine quatre mille combattants sous les ordres de son général ‘Amr ibn al-‘Âs. En deux ans de campagne, il vient à bout de la puissante machine de guerre byzantine. Surpassant les généraux grecs par une stratégie exceptionnelle qui alterne batailles violentes et manœuvres politiques, ‘Amr offre au califat la plus riche province du monde antique. Ce livre relate cet épisode méconnu des conquêtes musulmanes, qui constitua l'étape intermédiaire entre la première phase des conquêtes dans la Péninsule arabique avec la prise de l'Irak et de la Syrie, et la phase ultérieure qui mena les armées musulmanes jusqu'au Maghreb, en Espagne et au sud de la Gaule. Ce livre est donc la chronique d'un monde en plein renversement : des terres entières échappent à la chrétienté, de nouveaux rapports de force émergent entrainant une reconfiguration du monde telle que les populations de la Méditerranée en ont rarement vu dans leur histoire.

Avant-propos

Ce livre constitue le deuxième opus dans l'histoire des conquêtes musulmanes, après Sayfollah, la vie de Khâlid ibn al-Walîd paru en 2009. La conquête de l'Egypte et de la Libye par le général ‘Amr ibn al-‘Âs constitua l'étape intermédiaire entre la première phase des conquêtes musulmanes dans la Péninsule arabique avec la prise de l'Irak et du Shâm, et la phase ultérieure qui mena les armées musulmanes jusqu'au Maghreb, l'Espagne et le sud de la Gaule. Cette période est donc essentielle pour comprendre les développements plus tardifs de l'expansion musulmane en Afrique du nord.

Le présent ouvrage se compose de deux parties. Dans la première, j'ai retranscrit le récit complet et espérons-le, le plus proche possible des faits, sachant que l'histoire de l'Afrique du nord au premier siècle de l'Hégire demeure vague et imprécise. Les sources ne nous ont transmis que peu d'informations, parfois contradictoires, comme le remarquait l'historien Âli as-Sallâbî qui regrettait le peu d'intérêt des auteurs anciens pour l'histoire de l'Afrique du nord, surtout en comparaison avec les conquêtes en Perse qui fourmillent de détails :

Ces batailles, les Musulmans les ont emportées avec des forces limitées contre des armées romaines supérieures en hommes et en équipement. Or, les chroniqueurs musulmans n'ont rapporté qu'en quelques lignes, parfois quelques mots, des batailles qui ont duré plusieurs jours, alors qu'ils ont consacré des dizaines de pages pour narrer les batailles de Qâdissiya, Yarmûk et Nehavand…

Face aux versions divergentes, aux informations confuses et parfois manquantes, j'ai donc choisi de réunir des sources diverses, contemporaines ou classiques. Il a fallu, sur la base de certitudes, retracer pas à pas le fil des événements, le trajet de ‘Amr ibn al-‘Âs à travers l'Egypte. Mais des incertitudes demeurent concernant la chronologie exacte de certains événements et la date précise de certaines batailles. On constate parfois des écarts de trois années d'un chroniqueur à l'autre.

J'ai tout d'abord emprunté le plan à des historiens contemporains comme le Libyen ‘Alî as-Sallâbî et ‘Abdul-Mun'im al-Hâshimî, qui ont le mérite d'avoir apporté un souffle nouveau à la science historique en Islam. Ce renouveau implique une méthodologie enrichie par les aspects positifs de l'approche « occidentale ». Ces auteurs se démarquent des historiens classiques par la mise en relation de toutes les sources et la recherche perpétuelle de la vraisemblance pour trancher entre les différentes versions. Le récit est, de plus, ponctué par de longs commentaires qui mettent en perspective les événements. Cette approche emprunte donc à l'Occident sa méthodologie pour la retourner contre son idéologie, car la rigueur dans le récit contredit l'approche biaisée et ouvertement antimusulmane de certains historiens occidentaux qui ont traité de cette conquête.

Pour détailler certains épisodes de la campagne d'‘Amr ibn al-Âs, il a aussi été nécessaire de revenir aux chroniques anciennes, telles que Tabarî, Ibn al-Athîr, et surtout Ibn Abdul-Hakam. Ce dernier a livré avec Futûh Misr wal-Maghrîb l'un des premiers ouvrages

classiques entièrement consacrés à la conquête musulmane de l'Egypte. Parmi ces sources anciennes, j'ai intégré également la chronique de Jean évêque de Nikiou quasi-contemporain des faits (fin du VIIe siècle chrétien), qui rapporte la version « chrétienne » des événements. Cette chronique très succincte ne brille pas par son impartialité. Ce petit texte confus mélange plusieurs événements et n'apporte aucune chronologie fiable et de récit cohérent. Malgré tous ses défauts, cette chronique a l'avantage, pour notre étude, d'apporter des détails sur l'élite grecque qui dominait l'Egypte à cette époque, les noms des généraux, des patriarches, etc. et de rendre compte, plus largement, de l'état d'esprit du côté byzantin. On note ici que cette source a été volontairement surévaluée par des auteurs occidentaux du XXe siècle, au détriment des sources musulmanes. Ce parti pris ridicule suppose que les chroniqueurs chrétiens étaient forcément plus véridiques que les Musulmans, parce que les uns sont chrétiens et les autres Musulmans.

Cette hargne se heurte pourtant à des faits incontestables : à savoir que les chroniqueurs musulmans classiques comme Tabari, malgré tous les défauts méthodologiques patents liés à leur époque, étaient incomparablement plus rigoureux et cultivés que leurs homologues chrétiens. Il suffit pour s'en convaincre de comparer la Chronique de Jean de Nikiou, dérisoire par son volume (l'histoire du monde est résumée en 500 pages !), et par la narration qui s'apparente à un véritable exercice de propagande où l'auteur loue les empereurs qui ont persécuté les Ariens, les Juifs et les Païens, et maudit les Chrétiens qui n'appartiennent pas à sa chapelle tout en introduisant des mensonges éhontés qu'il contredit lui-même quelques pages plus loin. L'égyptologue Emile Amélineau écrira au sujet de Jean de Nikiou :

Il est partial et perd le sens de la justice toutes les fois que ses idées chrétiennes étaient en cause, n'étant que le porte-parole de la doctrine de ses chefs, les patriarches d'Alexandrie. Aussi Arius, Nestorius, le concile de Chalcédoine, etc., sont traités par lui de la belle façon. Julien l'Apostat semble avoir été son ennemi personnel ; il le traite de misérable, pendant qu'il donne le titre de saint au patriarche Théophile. L'impératrice Pulchérie et l'empereur Marcien lui font horreur. Quand un historien se laisse aller à écrire des calomnies comme celles qu'il écrit contre Pulchérie, on ne peut plus compter sur son impartialité .

En considérant les injures dont il accable les dignitaires chrétiens qui ne partagent pas ses vues sur la Trinité, on ne s'étonnera pas du sort qu'il réserve aux conquérants musulmans. La chronique de Tabari en comparaison, réunit une dizaine volumes et ne fait que rapporter les différentes versions d'horizon divers, en citant rigoureusement les chaînes de transmission (isnâd) selon les normes du hadith. Il cite même des sources non-islamiques, avec une parfaite neutralité, puisque les témoignages sont rapportés sans aucun commentaire.

Concernant les textes européens, je me suis inspiré de La civilisation des Arabes écrit en 1884 par Gustave Lebon, mais aussi La conquête de l'Egypte par les Arabes écrit en 1883 par Emile Amélineau. Ce dernier texte offre un regard historique enrichi par les découvertes archéologiques du XIXe siècle. Les archéologues Français avaient découvert en Egypte de nombreux documents administratifs datant des débuts de la conquête musulmane. Ces papyrus confirment d'ailleurs le montant de la Jizya rapporté par les chroniques arabes et les conditions très libérales de son versement. Ils contredisent ainsi les complaintes de Jean de Nikiou (reprises par la logorrhée antimusulmane actuelle) qui affirme que les Chrétiens devaient « vendre leurs enfants » pour s'acquitter de cet impôt.

Concernant la description des batailles et la composition des cartes, je me suis surtout inspiré du livre The Muslim conquest of Egypt and North Africa écrit en 1977 par l'auteur pakistanais Agha Ibrahim Akram (1923-1989). Lieutenant-Général dans l'armée pakistanaise, il officia comme représentant des autorités de son pays en Turquie et dans les pays arabes. Il profita de ses fonctions pour visiter tous les endroits où les batailles se sont déroulées et vérifier la concordance entre les récits et la topographie des lieux. Son texte nous est très précieux car il a croisé les sources écrites avec une étude minutieuse du terrain et ses connaissances militaires modernes. Pour l'approfondissement de l'analyse militaire, il a été nécessaire par ailleurs de s'appuyer sur d'autres auteurs musulmans contemporains spécialisés dans les affaires militaires comme Bassâm al-‘Asalî, et surtout Mahmûd Shît Khattâb (1919-1998).

Ce grand expert militaire irakien a produit une vaste encyclopédie sur l'histoire des conquêtes musulmanes avec plus de cent-vingt ouvrages consacrés à la doctrine militaire islamique . Il dirigea notamment, dans les années 1970, une commission pour l' « unification des terminologies militaires en langue arabe ». Ayant constaté que chaque pays arabe développait un vocabulaire militaire propre, il s'alarmait des risques de telles divergences linguistiques dans l'hypothèse d'un conflit où des Arabes de diverses nationalités devraient combattre côte à côte. Il laissa à la postérité un grand dictionnaire qui répertorie l'ensemble du jargon militaire moderne (Tawhîd al-Mustalahât al-‘Askarîyya). Concernant l'histoire des conquêtes, cet auteur fournit de nombreux détails sur l'armement, l'équipement et l'organisation de toutes les parties en présence. Ces informations permettent de mieux comprendre les contraintes qui pesaient sur l'armée musulmane, dont les ressources aussi bien en matériel qu'en personnel étaient très limitées.

Dans la deuxième partie de ce livre, j'ai complété le récit en livrant une longue analyse sur les campagnes militaires d'‘Amr ibn al-‘Âs, avec l'objectif d'en tirer le plus d'enseignements possible d'un point de vue historique, religieux, militaire et politique. Nous tenterons d'expliquer comment avec une armée aussi restreinte, ‘Amr a pu vaincre les forces grecques, qui le surpassaient plusieurs fois en qualité et quantité d'équipements et de combattants. Bien que ces événements se soient produits il y a quatorze siècles, ils sont particulièrement pertinents pour vérifier des théories militaires récentes.

Nous confronterons donc l'expérience de ‘Amr à des doctrines modernes : de Clausewitz à Mao, de Liddle Hart à Galula, la relation entre guerre et politique a traversé la pensée militaire de notre temps et a laissé certaines questions en suspend. A bien des égards, l'épopée de ‘Amr nous aide à illustrer le concept de « grande stratégie » et souligner à quel point le fait politique et l'activité guerrière sont inextricablement liées. Elle nous aidera aussi à appréhender les défis qui se posent à notre propre génération en termes de planification militaire et politique et esquisser l'ébauche d'un art de la guerre tiré de l'expérience des premières conquêtes de l'Afrique du nord. Pour cela, je mettrai en comparaison les batailles de ce grand général avec les conflits actuels qui opposent l'Occident aux forces islamiques, en nous focalisant sur le cas de la guerre au Mali en 2013. Ces outils conceptuels nous permettront de comprendre les défaites militaires qui affectent de nos jours les mouvements islamiques.

Table des matières
Avant-propos
I Les campagnes militaires d'‘Amr ibn al-‘Âs

La conquête de la Syrie
L'entrée de ‘Umar ibn al-Khattâb dans Jérusalem
Le départ
1. L'entrée en l'Egypte
  • L'Egypte avant les Musulmans
  • L'armée musulmane entre en Egypte
  • Bilbeis
  • La bataille d'Umm Danîn
2. La bataille de Babylone
  • La défense de la ville
  • Les premiers combats
  • Les renforts
  • Les négociations
  • L'assaut de Zubayr ibn al-‘Awwâm
  • Le takbîr de la victoire
  • Le traité avec Cyrus
  • L'islamisation de l'Egypte
3. La conquête d'Alexandrie
  • Héraclius rejette le traité
  • Le départ de Babylone
  • La bataille de Nikiou
  • Kawm Shurayk
  • La bataille de Kiryûn
  • Aux portes d'Alexandrie
  • Les premiers affrontements
  • La dernière bataille
  • La nouvelle donne en Méditerranée orientale
  • La politique religieuse
  • La bibliothèque d'Alexandrie
4. La consolidation de la victoire
  • La construction de la capitale
  • Le Calife ‘Umar et les crues du Nil
  • La Nubie
  • La Cyrénaïque
  • ‘Amr et les Califes
  • La porte des troubles
  • L'évincement d'‘Amr
5. La reconquête d'Alexandrie
  • La deuxième bataille de Nikiou
II L'art de la guerre de ‘Amr ibn al-‘Âs
La relation entre facteurs matériels et moraux
La faillite du technicisme moderne
1. La supériorité individuelle du combattant musulman
  • Les facteurs moraux
  • La simplicité
  • L'endurance
  • L'audace
  • La brutalité
  • Valeur spirituelle des chefs
  • La supériorité du fantassin musulman à notre époque
2. ‘Amr, tacticien et stratège
  • L'approche indirecte
  • La défense active
  • Savoir commander des hommes
3. La « haute stratégie » dans la conquête de l'Egypte
1§ La guerre comme phénomène concurrentiel
2§ La guerre comme phénomène interactionnel
La théorie des schémas pyramidaux
Le phénomène des vases communicants
3§ La campagne d'Egypte à la lumière des doctrines militaires modernes
Le projet politique préexiste à l'opération militaire
‘Amr ibn al-‘Âs et la théorie de la grande stratégie
‘Amr précurseur des guerres révolutionnaires ?
4. Guerre et politique
dans les conflits contemporains
1§ Contre-insurrection et haute stratégie : l'exemple afghan
L'échec de la doctrine Galula en Afghanistan
L'échec du tout-stratégique en Afghanistan
2§ Les manifestations du « militarisme » dans l'Islam combattant contemporain : l'exemple malien (2013)
Les déficiences de la gouvernance musulmane
Le cadre concurrentiel
Le cadre interactionnel
La prépondérance des facteurs politiques
Conclusion
Annexes
Annexe 1 : Texte original du pacte de Jérusalem
Annexe 2 : le hadith du combattant
Bibliographie
Arabe
Français
Anglais

 

     

Voir toutes les images : Voir
 
Auteur : A. Soleiman Al-Kaabi
 
Type de produit : Livre
 
Nombre de pages : 307
 
Modèle ou Format : broché 15 x 21 cm
 
Editeur : Nawa
 
Langue : français
 
ISBN/EAN : 978-2-919-734-15-3 / 9782919734153 - 9782919734115
 
Référence produit : 18584
 
Disponibilité : Disponible en stock
 
Nombre de commentaires (voir ci-dessous) : 0
 
Voir la liste de tous les produits de la catégorie : Histoire & civilisations (Nouveautés)
Rechercher des produits sur le même thème : Biographies (Nouveautés)


Soyez le premier a donner votre avis sur ce produit.  Quantité :  Retour


 Les personnes qui ont acheté ce produit ont également acheté 
L'explication des paraboles citées dans le Noble Coran
Conjugaison des verbes arabes - Tasrif alafaal ÊÕÑíÝ ÇáÃÝÚÇá
Le problème de la culture
Les conditions de la renaissance
Tawhid philosophie du monothéisme musulman

 Tous les produits classés par thèmes 
Accessoires divers - Alimentation Halal - Apprentissage anglais - Apprentissage arabe - Apprentissage français - Apprentissage langues - Art & Culture - Artisanat & décoration - Beauté, Soins naturels - Bien-être - Biographies - Calligraphie - Chants (Nachids) - Compagnons - Comprendre l'Islam - Contes & histoires - Cours & Conférences - Cuisine - Culture berbère - Da'wa (Prédication) - Dicos & encyclopédies - Divers - Dogme ('Aqîda) - Economie & finance - Education - Electronique - Enfants - Ethique - Exhortation - Femme - Fondements du droit - Hadiths - Histoire & civilisations - Histoires du Coran - Idées Cadeaux - Informatique - Initiation à l’Islam - Interprétation rêves - Invocations (dou'â) - Islam & laïcité - Islam & Occident - Islam & Sciences - Islam contemporain - Jeûne (Ramadan) - Jeunesse - Jurisprudence - Littérature & poésie - Ludoéducatif - Mariage & Couples - Monde arabe - Mystique & Soufisme - Paradis - Enfer - Mort - Pèlerinage & ‘Omra - Philosophie - Politique & Géopol. - Pratique religieuse - Prénoms - Prêt-à-porter - Prophètes - Religions du Livre - Revues & Guides - Roqya & protection - Saint Coran - Santé & Diététique - Sciences du Coran - Sciences du Hadith - Société & Traditions - Sounna du Prophète - Spiritualité - Tafsîr (Exégèse) - Tajwîd (Règles) - Tourisme - Vie du Prophète saw - Zakat & aumône
 Rechercher
 

Recherche avancée

Recherche en arabe (Clavier arabe)

 Afficher une Réf.
REF  
 Promotions

Al-Muallim 3 : Tablette électronique pour l'apprentissage de l'arabe et du Coran (français / arabe) - ÇáãÚáã
Al-Muallim 3 : Tablette electronique pour l'apprentissage de l'arabe et du Coran (francais / arabe) - CaaUaa

16,00 €
12,95 €

Plus de Promos

 Panier Biographies
Panier vide !
 Devises
 Langue (français)
Voir les produits
 Commentaires

Offre Decouverte : 3 parmi les meilleurs parfums "Musc d'Or" 3 ml avec etuis dores
Sent vraiment très bon je le recommende ..

  18/12/2017  Haut de la page  09:49 (Paris)  

Aide | FAQ | A propos de IqraShop.net |  Publicité

Protection de vos données personnelles | Conditions générales de vente | Webmaster

Tarifs revendeurs et associations (Achat en gros)

Copyright © Orientica - IqraShop - Couronnes Livres SAS - SIREN : 804 985 919 RCS Paris. Tous droits réservés.
101 rue Jean Pierre Timbaud - 75011 Paris - Métro : Couronnes